Le sommeil est essentiel à la santé. Pour dormir sereinement et suffisamment, il est indispensable de s’assurer que le temps passé à jouer aux jeux vidéo n’empiète pas sur les moments de repos.

Ne pas laisser le jeu empiéter sur le temps de sommeil

Captivants, passionnants, prenants, les jeux vidéo peuvent avoir une incidence sur le sommeil des enfants. Soit parce que ces derniers réduisent leur temps de sommeil en jouant de longues parties qu’ils ne parviennent pas à interrompre, soit parce que l’excitation provoquée par le jeu perturbe leur endormissement.

Il est essentiel de limiter les plages de jeu tout en expliquant l’importance du sommeil aux enfants : « Les parents doivent donner des règles claires et ne pas transiger sur le temps de sommeil nécessaire à la poursuite d’une activité normale », recommande le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre, spécialiste des troubles du sommeil et membre du comité d’expert de PédaGoJeux..

Le manque de sommeil peut avoir de réelles conséquences sur la santé et la scolarité des enfants (manque de concentration, fatigue…). Il est donc essentiel de veiller à ce que rien ne vienne troubler les temps de sommeil. Il faut également prendre en compte leur âge. Les jeunes enfants ont besoin de plus de sommeil que leurs aînés.

♦ Conseil pratique

Définissez une heure maximale de jeu avec vos enfants. Afin d’éviter les frustrations et les tensions, faites un rappel 10 minutes, puis 5 minutes avant l’arrêt de leur partie ; le temps pour eux de terminer l’action en cours. Mettre en route un minuteur ou utiliser le contrôle parental peut aussi être une solution.

Ne pas jouer avant de se coucher

Outre le temps de jeu, l’excitation provoquée par certains titres (surtout ceux qui se partagent en ligne avec des amis) peut aussi avoir des conséquences sur la qualité de l’endormissement. « Mieux vaut fixer une heure de coucher et faire cesser la stimulation entre 1 h et 1 h 30 avant le coucher en éteignant consoles et écrans », conseille le Dr Royant-Parola. Autrement dit, on arrête de jouer aux jeux vidéo en fin de journée, avant le coucher, pour préserver un sas de décompression nécessaire à l’endormissement.

♦ Conseil pratique

Invitez vos enfants à vous raconter leurs exploits de la journée ! Voilà ce qui peut être une agréable alternative pour prolonger le plaisir du jeu vidéo tout en profitant d’un moment d’échange et de partage dans le calme. Une bonne façon de se préparer à bien dormir.

Contrairement aux films ou aux séries, le jeu vidéo stimule le cerveau en raison de son interactivité. Il est fortement souhaitable de privilégier des activités moins stimulantes avant le coucher et d’éviter la présence d’écrans dans la chambre et le lit.

♦ Conseil pratique

Pensez à mettre hors de portée tous les écrans (smartphones et tablettes compris) afin que la partie qui a commencé sur le PC ou la console ne se poursuive pas ensuite discrètement sous la couette.