Pointdecontact.net, la plate-forme de signalement en ligne des contenus illicites de l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA) vient de publier son bilan 2013. Premier constat du bilan : plus de 90% des contenus transmis aux partenaires (police, homologues étrangers, hébergeurs) ont été retirés en 2013.

En 2013, 3 tendances ont été observées :

  1. –  baisse de près de 20 % du nombre de signalements par rapport à 2012, mais augmentation sensible de leur pertinence : 1 815 contenus ont été considérés comme manifestement illégaux par les analystes (soit 32% des signalements reçus, contre 25% en 2012).
  2. –  augmentation du nombre de contenus racistes et violents qualifiés par les analystes

 A cet égard, l’AFA indique dans son communiqué de presse que ces chiffres paraissent « s’inscrire dans une tendance de libération de la  “parole raciste ” en France », mais « sont contrebalancés par l’efficacité de l’autorégulation des plates-formes d’hébergement et réseaux sociaux, grâce à leurs Conditions Générales d’Utilisation : la plupart des contenus incitant à la violence ou à la haine étant stockés à l’étranger, où ils ne sont souvent pas illégaux, la coopération de l’AFA avec ses membres hébergeant des données hors de France est précieuse, et a permis le retrait en 2013 de plus de 70% des contenus de ce type qui leur ont été transmis »

– taux et délais de retraits de la pédopornographie toujours meilleurs : 94% des contenus pédopornographiques hébergés à l’étranger ont été supprimés après transmission par le Point de Contact, contre 82,4% l’année dernière. Un chiffre qui atteint 100% pour la France, dont 81% dans les 72h.

Grâce à une coopération étroite avec les services de l’OCLCTIC, 21 dossiers ont abouti à une enquête en France, en majorité pour des faits de diffusion de pédopornographie.