Disponible depuis le 25 juillet 2017 dans le cadre d’un « accès anticipé » [1] et distribué sur PC, consoles et plateformes mobiles, Fortnite prend la forme d’un jeu de tirs à la troisième personne, immergeant le joueur dans un monde post-apocalyptique, coloré et à l’esthétique très « cartoon ».

Fortnite intègre deux principaux modes de jeu. La version de base de Fortnite, le mode « Save the World », repose d’abord sur des mécaniques de jeux coopératives (les joueurs collaborent vers un objectif commun). Selon la trame narrative, l’essentiel de la population terrestre a disparu et de petits groupes de joueurs doivent alors agir de concert pour explorer l’univers de jeu, pour retrouver des survivants à mettre en sécurité et récolter des ressources qui permettront de construire des structures défensives servant à résister à des tempêtes dévastatrices et à des hordes de zombies. Fortnite: Save the World est donc autant un jeu de tirs qu’un jeu créatif de construction. Cette première version a recu un accueil critique et populaire plutôt timide.

Le 28 septembre 2017, le studio de développement Epic Games ajoute un second mode de jeu à Fortnite, le mode « Battle Royale ». La mécanique de jeu est cette fois basée sur la compétition (opposant les joueurs les uns aux autres) et s’inspire du roman éponyme de Kōshun Takami : environ cent joueurs sont largués dans un espace clos dont la superficie se réduit progressivement, ils devront explorer cette zone pour trouver des armes et éliminer un à un tous les autres personnages. Le dernier survivant remporte la partie.

À l’inverse du mode « Save the World » (qui nécessite l’achat d’une copie du jeu), le mode « Battle Royale » est distribué gratuitement : le jeu adopte un modèle free-to-play, c’est-à-dire qu’il est jouable gratuitement mais des objets virtuels optionnels (comme des tenues pour personnaliser l’apparence ou les objets de son personnage) sont proposés à la vente contre des euros dans une boutique.

Autant grâce à son modèle économique que grâce à son accessibilité,  Fortnite: Battle Royale connaît un succès populaire et commercial retentissant après seulement quelques mois d’exploitation, notamment auprès des jeunes joueurs : selon le développeur, Fortnite compterait plusieurs dizaines de millions de joueurs inscrits (de l’ordre de 40 millions au cours du premier trimestre 2018), le jeu enchaine les records d’audience sur les plateformes de diffusion vidéo, et l’institut SuperData estime le chiffre d’affaires de Fortnite à 126 millions de dollars au cours du seul mois de février 2018, puis à 223 millions le mois suivant (+78%) reposant uniquement sur les ventes réalisées dans la boutique du jeu. Des résultats qui font de Fortnite le « phénomène vidéo ludique » du début de l’année 2018.

Conseils de vigilance

Selon la classification PEGI, Fortnite est déconseillé aux joueurs de moins de 12 ans, notamment du fait de « fréquentes scènes de violence modérée ». Si le joueur est effectivement confronté à un environnement hostile (un univers post-apocalyptique peuplé de survivants souvent effrayés)  et est amené régulièrement à affronter des adversaires (contrôlés par d’autres joueurs ou par l’intelligence artificielle), les graphismes « cartoon » et l’atmosphère délurée de Fortnite sont enclins à dédramatiser ce contexte. Nous invitons les parents à respecter cette signalétique.

Par ailleurs, Fortnite est un jeu en ligne multijoueur, qui expose donc le joueur à d’autres participants – dans le jeu lui-même ou dans le cadre de streams communautaires sur les réseaux sociaux. Et si Fortnite fédère une population de joueurs principalement adolescente, le jeu est aussi fréquenté par de jeunes adultes et peut exposer le joueur à des échanges de propos déplacés. En outre, Fortnite encourage à enchainer les parties : le temps de jeu peut nécessiter une certaine vigilance, tout comme le temps consacré à visionner des parties en streaming.

Il est donc important d’encadrer et de surveiller les pratiques de jeu de vos enfants adolescents afin notamment de repérer des pratiques excessives.

Fonctionnement de la boutique du jeu

Si le mode « Battle Royale » de Fortnite est accessible gratuitement le jeu intègre néanmoins une boutique permettant aux joueurs d’acquérir des skins, c’est-à-dire des objets cosmétiques (optionnels) permettant de modifier l’apparence de son personnage ou des objets qu’il utilise.

Souvent très populaires auprès des joueurs, ces skins sont plus ou moins rares, classés en catégories de « peu communs » à « rares », épiques, voire légendaires – ces derniers étant les plus convoités. Ils s’achètent contre des « V-Bucks », la monnaie virtuelle du jeu que l’on gagne en jouant au mode « Save the World » (le mode payant du jeu) et que l’on peut également acheter en devises bien réelles :

  • 1000 V-Bucks pour 9,99€
  • 2500 V-Bucks pour 24,99€
  • 6000 V-Bucks pour 59,99€
  • 10 000 V-Bucks pour 99,99€

Le prix des tenues varie selon leur niveau de rareté, à partir de 800 V-Bucks pour les plus communes soit près de 9€ ! puis pour 1200 V-Bucks, 1500 V-Bucks, voire 2000 V-Bucks pour les plus rares, soit à peu près 20€. La boutique compte plusieurs dizaines de tenues et objets cosmétiques (certains joueurs cherchent à les collectionner toutes) et le contenu de la boutique est régulièrement renouvelé. Certains skins ne sont par ailleurs proposés à la vente que temporairement.

Ceci encourage les joueurs à acheter des V-Bucks, plutôt que d’essayer de les gagner progressivement en jouant, au risque de voir le skin convoité disparaitre de la boutique avant d’avoir suffisamment économisé.

Il convient donc de demeurer très vigilant quant au risque de dépenses importantes par des jeunes joueurs et, en tout état de cause, de fixer des limites de dépenses.

[1] Le jeu est fonctionnel et distribué commercialement, mais considéré par le développeur comme n’étant pas encore totalement finalisé.