Initialement imaginé comme un projet amateur porté par deux jeunes finlandais, cherchant à promouvoir leur groupe de rock, Habbo Hotel est progressivement devenu depuis août 2000 l’une des principales plates-formes communautaires et ludiques à destination des internautes adolescents (selon l’exploitant, 90% des utilisateurs d’Habbo Hotel ont entre 13 et 18 ans).
Aujourd’hui exploité par le studio finlandais Sulake Corporation Oy dans 32 pays, Habbo Hotel revendique 172 millions de comptes inscrits en mai 2010, pour 15 millions d’utilisateurs actifs chaque mois à travers le monde.

Habbo Hotel prend la forme d’un monde virtuel en perpétuelle évolution accessible en permanence depuis un simple navigateur internet. Sur le modèle d’un hôtel, Habbo Hotel se compose :

  • d’espaces virtuels privés (des suites d’hôtel) : les utilisateurs les aménagent  à leurs goûts pour y inviter les autres résidents (baptisés les « Habbo »),
  • d’espaces publics ouverts : restaurants virtuels,  piscines, boutiques, des salons de coiffure, cinémas et autres clubs ou boîtes de nuit). Ce sont des  lieux de socialisation en  ligne qui  proposent parfois des puzzles et mini-jeux.

Selon l’exploitant, Habbo Hotel se veut un lieu d’échanges,  les jeunes participants peuvent :

  • «  discuter », via l’Habbo Chat,
  • « passer du temps entre amis »,
  • créer ou adhérer à des « clubs » thématiques (dont les membres sont identifiés par un badge spécial et se regroupent dans des espaces réservés),
  • participer à des jeux et concours (qui rapportent également des badges plus ou moins populaires auprès des « résidents de l’hôtel »),
  • élever des animaux de compagnie virtuels ou décorer leur appartement à la dernière mode.

LE MODELE ECONOMIQUE D’HABBO HOTEL

Habbo Hotel est  un jeu « Free to Play » (jouable gratuitement), c’est-à-dire que l’univers est librement accessible sur internet sans avoir à acheter de boîte de jeu ou à devoir payer un abonnement.

3514

Toutefois, l’éditeur du jeu propose des services ou du contenu virtuel optionnels à la vente. Ainsi,  les meubles (on parle de « Mobi ») servant à décorer un appartement, les vêtements pour personnaliser l’apparence d’un avatar, un animal de compagnie ou sa « nourriture virtuelle » ou encore la création d’un club se payent en « Crédits », la monnaie virtuelle en vigueur dans l’hôtel. Et pour acquérir des « Crédits », il faudra les acheter avec de vrais euros – à raison d’environ cinq crédits pour un euro.

Il convient dès lors d’être vigilant car l’univers d’Habbo Hotel incite à dépenser ses « Crédits ». La popularité des « résidents » de l’hôtel se mesure notamment à leurs possessions, à la rareté de leurs objets virtuels (un meuble rare peut coûter une douzaine de « Crédits » et un appartement peut contenir de nombreux objets à renouveler régulièrement), voire à leur statut social dans l’univers virtuel (depuis avril 2010, les résidents peuvent acquérir un statut « VIP » qui s’achète contre des « Crédits »).

Les utilisateurs d’Habbo Hotel se font régulièrement l’écho des moqueries dont font l’objet les nouveaux venus, pauvres en possessions virtuelles, de la part des utilisateurs vétérans (disposant de nombreux objets virtuels).

Si Habbo Hotel entretient l’illusion de la gratuité au travers d’un modèle « Free to Play », au quotidien, le monde virtuel se révèle payant et potentiellement particulièrement onéreux.

Deux monnaies virtuelles pour inciter à dépenser.
Habbo Hotel intègre deux monnaies virtuelles : les « Crédits » qui s’achètent en euro et depuis novembre 2008, des « Pixels », que les résidents gagnent automatiquement au gré de leur ancienneté dans l’univers virtuel. Ces « Pixels » permettent d’acheter certaines fournitures de base dans le jeu. Si à l’inverse des « Crédits », les « Pixels » sont réellement gratuits, ils initient aussi les jeunes utilisateurs aux mécanismes d’achat dans l’univers virtuel et peut les conduire à acquérir des « Crédits » (payants) pour s’offrir du contenu moins courant dans l’hôtel.

PARENTS SOYEZ VIGILANTS

« VOL » D’OBJETS VIRTUELS

Les objets virtuels d’Habbo Hotel ayant une valeur pécuniaire réelle (en plus de les acheter, les joueurs les échangent entre eux, dans un étage de l’hôtel réservé au troc), ils font aussi l’objet de certaines convoitises.

Ainsi, de nombreuses tentatives de vols d’objets virtuels ont pu être constatées par l’éditeur depuis 2007, dont certains portants sur un montant total de plusieurs milliers d’euros.

Il conviendra dès lors d’être particulièrement vigilant quant à la conservation des identifiants et mots de passe de votre enfant, à ne jamais les communiquer à un tiers, et à les utiliser uniquement sur le site officiel.

PUBLICITES ET PLACEMENTS DE PRODUITS

Parallèlement à la monnaie virtuelle du jeu, Habbo Hotel se finance également par la diffusion de publicités réelles dans l’hôtel virtuel. Des panneaux publicitaires et des objets de marque  sont donc présents dans l’univers de jeu, on appelle ce procédé un placement de produit. Ils vantent les mérites de marques s’adressant spécifiquement aux internautes adolescents (promotion de téléphones portables, de films de cinéma grand public, etc.).

Il s’agit par ailleurs du principal argument utilisé par l’éditeur du jeu envers les annonceurs publicitaires pour les inciter à développer leurs activités dans l’univers d’Habbo.

Il conviendra donc d’être vigilant quant aux discussions de l’utilisateur dans l’univers virtuel. En effet, ces dernières peuvent concerner des produits ou services commerciaux, et servir de support à des techniques publicitaires qui ne conviennent pas à un public jeune.

UN UNIVERS ENCADRE

Au regard du jeune public visé par Habbo Hotel, la société Sulake se dit néanmoins soucieuse de préserver la sécurité des internautes de son monde virtuel.

Sulake met en avant la  présence d’une équipe de modération active dans Habbo Hotel. D’abord composée de modérateurs volontaires (formant le « programme Hobba ») choisis parmi les utilisateurs du jeu, l’équipe de modérateurs est devenue professionnelle depuis fin 2005.

Ainsi, les modérateurs sont présents dans l’hôtel et traitent tous les signalements formulés par les utilisateurs (qu’il s’agisse de langage grossier, de tentative d’hameçonnage…). N’hésitez donc pas à user de leurs services si, au cours d’une session de jeu, votre enfant vous indique s’être retrouvé confronté à ce type de comportement. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur le bouton aide dans le coin supérieur gauche de la fenêtre de jeu puis sur le bouton « Signaler un utilisateur aux modérateurs ».

Par ailleurs, sachez qu’un filtre de langage, le « filtre Bobba », est à votre disposition dans le jeu. Il permet de censurer automatiquement les propos jugés inappropriés (grossiers, références à des sites externes…). Pensez à l’activer pour éviter si vous souhaitez vous assurer que votre enfant ne soit pas confronté à des contenus choquant ou pouvant heurter sa sensibilité !