3_black  violence_black_txt

Réalisé par le studio américain Naughty Dog pour le compte de Sony Computer Entertainment, la série des Uncharted met en scène le personnage de Nathan Drake, descendant direct du corsaire Sir Francis Drake et qui explore notre monde contemporain en quête de fabuleux trésors historiques (à bien des égards, le personnage a des allures d’Indiana Jones aux méthodes musclées).

Cinquième et dernier opus de la série sorti le 10 mai 2016 sur PlayStation 4, 2,7 millions de copies ont été vendues dans le monde dès la première semaine de commercialisation.  Uncharted 4: A Thief’s End reprend les codes des épisodes précédents et poursuit directement la trame narrative de la série : quelques années après la fin des événements d’Uncharted 3, le joueur retrouve le personnage de Nathan Drake dans Uncharted 4 quand son frère aîné qu’il croyait mort, Sam Drake, lui demande de l’aide et l’encourage à reprendre ses activités de chasseur de trésors. Partout à travers le monde, de la jungle luxuriante de Madagascar à l’Italie en passant par les îles Sainte-Marie, Uncharted 4 conduit le joueur sur les traces du trésor du pirate Henry Avery, également convoité par un groupe de redoutables mercenaires.

Uncharted 4 : Violence et réalisme

Uncharted 4 se classe parmi les jeux d’aventure à la troisième personne, misant notamment sur l’action. Les phases d’exploration et d’énigmes (via des puzzles simples à résoudre) alternent avec des phases de combats dans lesquels Nathan Drake affronte de nombreux adversaires, parfois en zones urbaines au milieu de civils innocents, à l’aide d’armes à feu ou à mains nues. Et si le personnage est construit dans le respect d’une « certaine morale » (il vient en aide à son frère), son mode d’action quant à lui repose essentiellement sur une approche violente. Les obstacles se surmontent la plupart du temps armes à la main.

L’approche narrative, très scénarisée et linéaire, soulignée par des scènes cinématiques qui entrecoupent l’action ; la très forte personnalisation des principaux protagonistes ; et surtout le très grand soin porté à la qualité graphique du jeu contribuent à son réalisme et renforcent le sentiment d’identification qui se crée entre le joueur et les personnages qu’ils contrôlent – les personnages bénéficient notamment d’animations très soignées.

En Europe, Uncharted 4 fait l’objet d’une classification PEGI « 16 » (déconseillé aux joueurs de moins de 16 ans), notamment du fait de sa violence fréquente et réaliste contre des personnages humains, qui réagissent de façon crédible aux blessures (cris, sang visible). De plus, le personnage utilise également un langage souvent grossier.

Mode multijoueur

Parallèlement à la campagne narrative qui se joue seul (en attendant un mode de jeu coopératif devant être lancé quelques mois après la sortie du jeu), Uncharted 4 propose également un mode multijoueur compétitif permettant à deux équipes de cinq joueurs de s’affronter dans un espace clos (un mode « combat à mort en équipe »), en utilisant notamment des armes mystiques (totems), des armes à feu voire des explosifs (des grenades, du C4 ou encore des mines antipersonnel).

Vigilance quant au contact avec les autres joueurs. Par définition, le mode multijoueur invite à jouer avec d’autres joueurs, avec lesquels on pourra échanger notamment vocalement. Les joueurs s’exposent donc à certains débordements inhérents à la partie.

Vigilance quant au temps de jeu. Au-delà des parties multijoueurs que le joueur peut enchainer sans discontinuer ou presque (offrant une rejouabilité élevée qui étend considérablement la durée de vie du titre), les mécaniques du mode multijoueur d’Uncharted 4 incitent à jouer très régulièrement, notamment du fait de l’existence de « missions journalières ». Le joueur gagne des récompenses qui permettent de débloquer du contenu additionnel, comme des objets ou des apparences alternatives pour ses personnages, en se connectant tous les jours pour remplir des missions spécifiques – comme par exemple « tuer ou sauver X personnages » chaque jour.

Vigilance quant au coût du jeu. En plus de l’achat du jeu, les joueurs impatients peuvent également acheter, en une fois, des « packs de points » afin de débloquer plus rapidement le contenu additionnel qui récompense normalement les missions journalières. À titre indicatif, dans la boutique du jeu, le pack de 10 000 points est vendu 50 €, c’est-à-dire presque l’équivalent du coût de la boîte de jeu.

Distribué sur PlayStation 4, Uncharted 4 nécessite par ailleurs le paiement d’un abonnement mensuel PlayStation Plus pour profiter de la dimension multijoueur et en ligne du jeu.