Qu’appelle-t-on esport ?

On regroupe sous l’appellation esport toutes les compétitions de jeux vidéo. Il existe de nombreux tournois amateurs ou professionnels et de véritables championnats pour certains titres.

Quelques joueurs professionnels (une minorité, donc) parviennent grâce aux compétitions et souvent grâce aux vidéos (streams) qu’ils publient sur Internet à gagner leur vie grâce à l’e-sport. À l’instar des sportifs traditionnels, les champions de l’esport sont de véritables stars pour ceux qui suivent leurs performances.

S’il est devenu très populaire ces dernières années, l’e-sport n’est toutefois pas un phénomène récent. Dans les années 1990, la Corée du Sud organisait déjà des compétitions de jeux vidéo (StarCraft) qui étaient parfois retransmises à la télévision.

Où peut-on voir de l’esport ?

De nombreuses compétitions amateurs et professionnelles sont organisées partout en France depuis plusieurs années. Parmi les plus importantes compétitions ayant lieu régulièrement, on peut nommer la DreamHack, la Gamers Assembly et Lyon e-Sport, ou encore citer les multiples tournois organisés lors du salon Paris Games Week durant l’automne. Certains événements majeurs officiels se tiennent aussi en France. En 2019, Paris a ainsi accueilli les Worlds, c’est-à-dire les championnats du monde de League of Legends.

Il est également possible de suivre un grand nombre de rencontres nationales ou internationales en ligne par l’intermédiaire de plateformes comme YouTube ou Twitch. En France, de nombreux sites Internet traitent de l’actualité e-sportive (millenium.org, lequipe.fr, esportactu.fr…). Il existe même une chaîne de télé dédiée à l’e-sport : ES1, qui est accessible à partir de sa box TV.

Quels sont les principaux jeux esport ?

Des dizaines de jeux se prêtent aux compétitions e-sportives. Parmi ces derniers, onze occupent le devant de la scène et attirent le plus grand nombre de joueurs et de spectateurs :

  • Call of Duty
  • Counter-Strike: Global Offensive (CS:GO)
  • Dota 2
  • Fortnite
  • Hearthstone
  • Heroes of the Storm
  • League of Legends
  • StarCraft II
  • Overwatch
  • PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG)
  • Rocket League
  • Tom Clancy’s Rainbow Six: Siege

L’esport est-il un vrai sport ?

Les esportifs professionnels (même si rares sont ceux qui peuvent vivre uniquement de cette activité) suivent un véritable entraînement. Ils intègrent bien souvent des équipes (teams), car une grande partie des compétitions se jouent non pas en solitaire, mais à plusieurs. Ils doivent donc apprendre à jouer avec les autres membres de leur collectif, en parfaite coordination. Les professionnels de l’esport peuvent passer des dizaines d’heures par semaine manette en main. Bien souvent, l’entraînement intègre des exercices physiques.

Ils doivent aussi suivre les rencontres diffusées en ligne afin de mieux appréhender les tactiques et techniques de leurs adversaires. L’esport demande aux compétiteurs de développer un mental de champion – ils doivent veiller à ne pas perdre leurs moyens durant les tournois –, exactement comme l’exigent de nombreux sports plus traditionnels.

Comment devient-on esportif ?

En jouant ! Et en participant aux nombreuses compétitions disponibles. Certaines d’entre elles sont directement accessibles en ligne, via sa console, sans bouger de la maison ! Néanmoins, le talent ne suffit pas, il faut aussi s’entraîner (beaucoup) et faire preuve de rigueur pour espérer progresser. Il est essentiel aussi d’avoir une « hygiène de vie saine » comme pour un sportif professionnel : bien se nourrir, respecter son sommeil, …

Il est en outre nécessaire d’intégrer une équipe. Parmi les équipes françaises les plus populaires, on compte Vitality, Solary ou encore GamersOrigin.

Certaines écoles intègrent également des cursus dédiés à l’esport (sur le modèle des formations “sport étude”), préparant les étudiants à la compétition, mais aussi à leur reconversion (les carrières d’esportifs étant généralement très courtes, ces cursus intègrent aussi des cours de management, de droit, de gestion, etc.).