Programmeur : leur travail consiste au développement des différents paramètres du jeu, notamment l’intelligence artificielle (ou IA), mais aussi des différents moteurs graphiques ou physiques du jeu. Toutefois, il arrive régulièrement que les studios de développement fassent appel à des moteurs largement répandus pour mener à bien leur tâche. Une formation d’ingénieur (publique ou privée) comme l’école d’EPITA (admissibilité au niveau Bac après une série de tests variés en culture générale, anglais et mathématique notamment, suivi d’un cursus de cinq années incluant un cycle préparatoire de deux ans) ou l’école TELECOM Lille1 (admissibilité au niveau Bac sur concours,  suivi d’un cursus de cinq ans) est requise, pour mieux se familiariser avec les différents langages informatiques utilisés. L’ENJMIN (admissibilité  à Bac+3, pour un cycle de deux ans) apporte également ce type de formation, tout comme le Master MAJE de Cannes (admissibilité après acceptation de dossier et effectué sur deux ans, comprenant un stage de 4 mois en première année et 6 mois en deuxième année) et les grandes écoles d’ingénieurs.

Sound designer (ou illustrateur sonore) : ils composent entièrement l’univers sonore, c’est à dire les différentes musiques et l’ensemble des sons perçus par le joueur dans le jeu. Bien souvent, les studios de développement font appel à des musiciens externes pour pouvoir utiliser leurs compositions, ou pour créer des musiques spécifiquement pour le jeu. L’ENJMIN (admissibilité  à Bac+3, pour un cycle de deux ans), le Master MAJE de Cannes (admissibilité après acceptation de dossier et effectué sur deux ans, comprenant un stage de 4 mois en première année et 6 mois en deuxième année) et plus généralement toute formation musicale permettent d’accéder à cette profession. Il est également nécessaire d’avoir de solides connaissances informatiques dans le cadre d’une telle activité.

Testeur : leur tâche principale consistera à définir les différentes erreurs du jeu. Le testeur intervient généralement sur des versions pré-commerciales du jeu, appelées respectivement alpha et beta. L’établissement LISAA (admissibilité au niveau Bac, cursus comprenant deux ou trois cycles accompagné d’un stage) comprend une formation à cette profession.

Localisation : elle consiste notamment en la traduction des différents éléments du jeu dans la langue de destination du public visé. La version localisée devra être adaptée au public visé. Il s’agit d’un travail tout autant rédactionnel qu’oral (dans le cadre de doublages), que d’un travail de casting pour le processus de recrutement des doubleurs. Une formation en langue étrangère est requise ici pour répondre au besoin de traduction d’un jeu dans la langue du pays ou celui-ci va être diffusé. De même, le Master MAJE de Cannes (admissibilité après acceptation de dossier et effectué sur deux ans, comprenant un stage de 4 mois en première année et 6 mois en deuxième année) prépare à cette profession.