Assistante sociale de formation, Stéphanie Martin exerce en hôpital psychiatrique pour enfants et adolescents. En parallèle, elle a créé « P@rlons-en », une entreprise spécialisée dans la prévention à la Santé face aux écrans et jeux vidéo dans le Département de Loire-Atlantique. « P@rlons-en » est Ambassadeur PédaGoJeux.

Stéphanie Martin nous livre son témoignage et nous explique comment le recours aux jeux vidéo est un moyen d’aider les adolescents en difficulté. Elle livre ses conseils pour prévenir les éventuelles dérives et aborder les jeux vidéo sereinement avec ses enfants.

Dans le cadre de mon activité en hôpital, comme lors de mes interventions et conférences au sein des écoles, collèges, lycées, centres de loisirs ou mairies, je rencontre régulièrement des enfants et des adolescents, dont les fragilités psychologiques inhérentes à ces périodes de vie les ont amenés à dériver vers l’isolement, le renfermement sur soi, l’incompréhension des adultes (en premier lieu celle de leurs parents ou enseignants).

La place qu’ils accordent aux écrans n’est, pour la plupart, pas plus importante que pour tout enfant ou adolescent de cette génération « multi-connectée ». Pourtant, lorsque le mal-être devient trop douloureux, ces univers imaginaires leur permettent d’échapper à une réalité parfois triste et blessante.

Les principales préoccupations de l’entourage et du monde médical à ces moments, sont le temps passé sur ces médias, l’impact de la violence de certains jeux, les conséquences sur la santé d’un temps de jeu trop important. Pour sortir de ces préoccupations angoissantes, j’aime aborder les choses sous d’autres angles : l’adolescent a-t-il abandonné ses autres activités pour se consacrer entièrement aux jeux vidéo ? Quel est son quotidien ? Quel personnage a-t-il choisi d’incarner ? Pourquoi ce choix ?

C’est alors que l’adulte s’ouvre à une toute autre réflexion…

Lire l’article complet