Le 16 avril dernier, l’Assemblée nationale a adopté un amendement déposé par le Gouvernement[1] visant à préciser la réglementation portant sur la signalétique des jeux vidéo.

L’amendement n° 68 propose de modifier la loi du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’a la protection des mineurs qui prévoyait dune part, une signalétique spécifique pour les jeux vidéo, et d’autre part, la définition par l’administration des caractéristiques de celle-ci.

Ainsi l’amendement n° 68 :

– indique la nécessité d’une double classification par âge et par contenu sensible pour les jeux vidéo et indique qu’il s’agit de consacrer la pratique actuelle () une classification par âge et par danger pour les jeux vidéo.

– confie aux professionnels la définition des caractéristiques de la signalétique et à l’administration le soin de les homologuer.

Créée il y a plus de dix ans et mise en oeuvre dans trente-et-un pays dont la France, la signalétique PEGI (Pan-European Game Information) propose une double classification  telle que définie dans l’amendement.

PédaGoJeux se félicite de cette décision qui permet la reconnaissance de la signalétique PEGI par les pouvoirs publics, ce qui in fine  renforce la protection des mineurs. En effet, depuis sa création en 2008, PédaGoJeux soutient la signalétique PEGI en en faisant l’un des axes majeurs de ses actions de sensibilisation auprès des parents et des éducateurs.

Pour en savoir plus sur la signalétique PEGI.


[1] Amendement n°68 dans le cadre du projet de loi relatif à la modernisation et ͊la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures.