Comment savoir si les pratiques vidéo-ludiques menées par un adolescent nécessite d’engager une consultation médicale ? Cela peut se savoir en lui posant 3 questions simples proposées par Serge TISSERON, psychiatre.

La première concerne sa façon de jouer. À la question : « Est-ce que tu joues seul ou avec d’autres ? », celui qui répond jouer seul est plus menacé que celui qui joue avec d’autres. Parmi ceux-ci, ceux qui préfèrent jouer avec des inconnus sont les plus suspects de présenter des difficultés psychologiques. Enfin, le cas le moins préoccupant est celui dans lequel l’adolescent joue avec des camarades de classe qu’il connaît. Celui qui retrouve le soir dans ses jeux les copains qu’il fréquente la journée à l’école est peu menacé de développer un usage pathologique. Il évolue simplement avec sa classe d’âge et se détournera naturellement des jeux sous l’effet de l’établissement d’un contrôle de ses impulsions et de l’évolution des pratiques des ses camarades.

La seconde question à poser est celle-ci : « Est-ce que tu as pensé à faire plus tard ton métier dans la profession des jeux vidéo ? ». L’adolescent qui répond oui doit immédiatement bénéficier d’une aide pour trouver les meilleures filières dans lesquelles s’engager pour réaliser son but. En revanche, celui qui dit préférer jouer plutôt que penser à son avenir se trouve évidemment dans une situation préoccupante : il joue plus probablement pour tenter d’échapper à un déplaisir que pour le plaisir qu’il y trouve.

Enfin la troisième question à poser concerne les pratiques de création d’images à l’intérieur des jeux vidéo. Celui qui crée des petits films utilise évidemment les espaces virtuels comme des lieux de création plutôt que de simples consommations.

Ces trois questions permettent enfin de commencer à initier des échanges autour des jeux entre adultes et enfants, et c’est un très bon signal par lequel les parents montrent leur intérêt pour les pratiques de leur rejeton !

Retrouvez l’article de Serge Tisseron en intégralité : le jeu vidéo désocialise-t-il ?

Retrouvez également 2 nouveaux articles de Serge Tisseron