Le ministère chargé des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes, l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MIDELCA) viennent de lancer une campagne de prévention sur les « Consultations Jeunes Consommateurs » (CJC). Composée de  trois spots, celle-ci porte sur les addictions à l’alcool, aux drogues et aux jeux vidéo et a pour objectif de faire connaître ces CJC.

Si PédaGoJeux partage l’idée que le dialogue sur les pratiques des enfants et des adolescents permet d’éviter qu’une consommation devienne excessive voire addictive, il s’étonne cependant que cette campagne mette sur le même plan des addictions à l’alcool et aux drogues et une pratique addictive du jeu vidéo. Au-delà des débats d’experts, sur le terrain, notre expérience nous incite à penser que l’accompagnement au dialogue, les réponses et les lieux de réponses aux difficultés rencontrées de nature très diverses devraient être spécifiques.  En outre, cette communication convergente peut entraîner un amalgame entre la consommation d’alcool et de drogues et de jeux vidéo.

PédaGoJeux regrette également que le site www.drogues-info-service.fr  sur lequel la campagne renvoie jeunes et parents ne diffuse aucune information sur le jeu vidéo.

PédaGoJeux, site de référence pour l’information des parents à l’univers du jeu vidéo, regrette de ne pas avoir été consulté et se propose d’apporter son expertise collective sur ce sujet qu’il met à disposition de tous les acteurs depuis six ans.