Certains jeux sont inadaptés aux plus jeunes (contenus violents, de nature pornographique, propos échangés, représentations graphiques). La question se complexifie par la possibilité offerte aux joueurs eux-mêmes de produire du contenu et de faire évoluer les éléments présents dans le jeu.

L’article 227-24 du Code Pénal énonce que « le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur ».

Ainsi, si le jeu vidéo en ligne entre dans le champ d’application de cet article, l’éditeur doit  mettre en place un système de contrôle d’âge. Différents systèmes existent à cette fin mais il semble qu’en pratique, aucun système aujourd’hui ne permette un contrôle de l’âge du joueur avec une fiabilité suffisante pour s’assurer du strict respect de l’article précité.