La question de savoir si les jeux d’argent en ligne constituent ou non des jeux vidéo à part entière est intéressante. Ils relèvent tous deux du domaine du jeu, mais diffèrent sur de nombreux points.

Ainsi, il convient de constater que les acteurs du marché des jeux d’argent en ligne (Plus d’une quarantaine en France en 2011), ne sont pas les mêmes que ceux du jeu vidéo et ne se revendiquent pas de ce secteur économique.

Par conséquent, et de par leur nature même, l’encadrement juridique et fiscal qui entoure leurs activités est très éloigné de celui des éditeurs de jeux vidéo proprement dit.

Par ailleurs, les motivations profondes des joueurs sont différentes, et la notion de gain ou de perte financiers inhérente aux jeux d’argent change complètement la problématique vis-à-vis du public concerné. De fait, les jeux d’argent en ligne sont de par la loi interdits aux mineurs.

La protection de ces publics, et partant, la vigilance parentale, doivent donc être traités différemment.

Enfin, les conséquences du jeu en terme social et sanitaire sont très différentes. Bien que la question de l’addiction se pose aussi en matière de jeux vidéo, celle-ci prend une forme différente dès lors que s’ajoute l’appât du gain.