Définition et caractéristiques d’un MMOG

Les MMOG sont des jeux en ligne massivement multijoueur :

  • un jeu : objet de divertissement, le MMOG est généralement un jeu vidéo, dans lequel la frontière avec la réalité est parfois ténue.
  • massivement multijoueur : il n’existe pas de seuil minimal officiel. On s’accorde à considérer qu’un jeu avec moins de 32 joueurs n’est pas massivement multijoueur. Certains serveurs de jeu accueillent quelques centaines de joueurs, voire moins en période creuse. D’autres, peuvent aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de joueurs connectés simultanément.
  • en ligne : la connexion peut se faire par l’internet ou par tout autre réseau.

Il existe différents types de MMOG dont le plus connu est le MMORPG (Jeu de Rôle en ligne massivement multijoueur) dans lequel le joueur doit incarner son personnage, tenir compte de sa personnalité, de ses caractéristiques…

Ces jeux peuvent se jouer de différentes manières.

Les MMOG comportent traditionnellement les spécificités suivantes :

  • La persistance du monde virtuel: le monde vit et se développe de manière permanente et autonome, avec une unité de temps et de lieu. En l’absence du joueur, le monde continue sa propre vie. Certains jeux automatisent même la vie des personnages en l’absence du joueur. Il faut relever que c’est le serveur de jeu qui assure la permanence du MMOG. Il existe donc techniquement autant d’univers de jeu que de serveurs. Chaque serveur représentant un univers parallèle, il est possible que le cours de l’histoire soit radicalement différent d’un serveur à l’autre, en fonction des personnages qui les habitent et de la part d’autonomie dont ils disposent pour faire évoluer le monde persistant.
    Les univers de jeu sont souvent gigantesques, de telle sorte que les personnages ne sont pas concentrés dans un même endroit. Des lieux de vie en société (villes, tavernes…) permettent des rencontres de l’ensemble des joueurs ou d’une partie d’entre eux.
    Ce critère de persistance est toutefois moins prépondérant avec certains jeux dans lesquels une partie seulement de l’univers est persistant. Ainsi, se développent des instances [1], des zones de jeu où des groupes peuvent poursuivre le même objectif en parallèle sans jamais rencontrer d’autres joueurs. La zone de jeu est en quelque sorte dupliquée au profit de quelques joueurs de manière temporaire, ce qui remet en cause le caractère massivement multijoueur.
  • La durée de vie des MMOG: elle est relativement longue par rapport aux jeux vidéo classiques. Alors que les jeux « traditionnels » ont une durée de vie moyenne de 80 heures de jeu, les MMOG font régulièrement l’objet de mises à jour qui étendent potentiellement à l’infini leur durée de vie.
  • L’interaction entre les joueurs: les MMOG tirent pleinement parti de l’aspect relationnel qui les distingue des jeux en solitaire. Bien que l’appartenance à une guilde ou à un groupe ne soit pas nécessaire dans tous les MMOG, la coopération et l’affrontement entre les joueurs sont le levier principal des MMOG.

Apparition de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux usages avec les MMOG

  • Les services communautaires: l’un des attraits principaux des MMOG est la place donnée aux services communautaires. Ceux-ci dépassent de loin les facultés de communication vocales (de type teamspeak) ou de dialogue en ligne (public ou privé).
    De nombreux jeux font également appel à la communauté des joueurs dans la définition de certaines règles du jeu, dans la conception des scénarios, dans l’évolution des règles de gouvernance… Cette organisation spécifique donne aux joueurs un fort sentiment d’appartenance à la communauté.
    Des réunions de joueurs partageant les mêmes objectifs se créent également. Communément appelées guildes, elles permettent aux joueurs eux-mêmes de définir les règlements qui les lient les uns aux autres. Cette organisation spécifique vient donc se superposer aux règles élaborées par l’éditeur. Certaines se dotent de véritables constitutions internes, développant des modalités de vote pour élire leurs représentants, s’accordant sur les critères requis pour intégrer le groupe…
    De nombreuses guildes développent ainsi leur propre site internet sur lesquels les membres sont invités à dépasser la simple prise de rendez-vous pour accomplir des missions dans l’univers de jeu. Ils s’investissent ainsi véritablement dans la vie de la communauté, créant une sous-culture distincte de celle des joueurs d’un titre en particulier. Ces communautés ont une fonction sociale d’autant plus prédominante que l’appartenance à une guilde échappe au simple périmètre du jeu. Ainsi, certaines guildes se retrouvent dans des jeux différents et leurs membres attachent plus d’importance aux relations qu’ils entretiennent entre eux qu’aux jeux proprement dits.
  • L’achat et la vente d’objets: la progression dans les MMOG est étroitement liée aux objets collectés et au temps passé pour les acquérir. Certains joueurs rechignent cependant à accomplir les missions parfois longues et complexes nécessaires pour obtenir les objets qu’ils convoitent ou l’argent virtuel nécessaire à leur acquisition. Ainsi, s’est développée la pratique consistant à les acheter à d’autres joueurs, soit dans le cadre du jeu contre de l’argent virtuel, soit en dehors du jeu et parfois contre une somme d’argent réel.
    Il est également possible d’acheter un personnage déjà très évolué, ceci afin d’éviter les périodes fastidieuses d’apprentissage de son avatar. Certains sites internet se sont spécialisés dans la revente des objets virtuels et comptes d’utilisateurs.
    Ce marché des biens virtuels s’est considérablement développé et professionnalisé. L’Agence française pour le jeu vidéo (AFJV) évalue ainsi entre 100 et 800 millions de dollars le volume des échanges.
    Ces pratiques sont la plupart du temps interdites par les éditeurs de MMOG dans les documents contractuels qui les lient aux joueurs et de nombreuses suppressions de comptes sont intervenues lorsque les faits étaient avérés.
  • Les manifestations et spectacles: le succès de certains jeux vidéo a permis l’essor d’une nouvelle manière de concevoir son loisir en le rapprochant d’une pratique sportive plus ou moins professionnalisée.
    Ainsi, les compétitions entre joueurs émérites se développent et trouvent parfois leur place dans les programmes de certaines chaînes de télévision comme c’est le cas en Corée du Sud où plusieurs chaînes retransmettent les performances des pro gamersen solo ou par équipe.
    Des épreuves spécifiques telles que la Gamers Assembly ou la coupe du monde des jeux vidéo (Electronic Sports World Cup) sont organisées.
    Le jeu vidéo est également à la base d’un genre cinématographique nouveau appelé machinima. Cela consiste à utiliser les moteurs de certains jeux comme outil de production audiovisuelle. Ainsi, il devient possible de réaliser de véritables films à partir de séquences mettant en scène des personnages, des décors, des angles de caméra… directement pilotés à travers l’interface de jeu.
    Enfin, à l’intérieur même des jeux, on trouve des manifestations spécifiques organisées par l’éditeur telles que des week-end durant lesquels des jeux et quêtes spécifiques sont proposés aux joueurs afin d’obtenir des récompenses originales. Certains évènements de ce type sont l’occasion d’un véritable rassemblement des joueurs.
    Des rencontres réelles entre joueurs sont parfois organisées dans le cadre d’activités évènementielles organisées par l’éditeur. Des évènements sont également régulièrement organisés par les joueurs eux-mêmes

[1] Mécanisme par lequel une zone d’un monde virtuel peut être dupliquée à l’identique afin de n’accueillir qu’un nombre limité et prédéfini de joueurs. Il est alors possible d’évoluer dans cette zone accompagné des seuls membres de son groupe, sans joueur extérieur.

GLOSSAIRE

MMOG (Massively Multiplayer Online Game) ou Jeu en ligne massivement multijoueur:cet acronyme désigne les jeux vidéo accessible uniquement en ligne, sur internet, doté d’un univers dit persistant (accessible en permanence 24h/24, sept jours sur sept), et pouvant accueillir un grand nombre de joueurs simultanément. traditionnellement quelques milliers de joueurs par serveurs). Il existe différents types de MMOG dont le plus connu est le MMORPG (Jeu de Rôle en ligne massivement multijoueur) dans lequel le joueur doit incarner son personnage, tenir compte de sa personnalité, de ses caractéristiques…

Teamspeak: logiciel propriétaire de {chat} vocal particulièrement utilisé par les joueurs en ligne afin de communiquer vocalement durant les parties et d’élaborer des stratégies en temps réel.)

Avatar: désigne la représentation numérique du joueur dans l’univers de jeu, son personnage…

Pro gamers: terme désignant les joueurs professionnels. Certains parviennent à gagner leur vie en participant à des compétitions de jeu vidéo, notamment en Corée du Sud ou le sport électronique est très apprécié.