Faire de sa passion son métier, est-ce possible ? Il existe, en France, mais aussi à l’étranger, de très nombreuses formations et écoles qui peuvent mener vers les très nombreux métiers du jeu vidéo.

Les jeux vidéo peuvent aussi devenir une vocation professionnelle. D’autant que le secteur, en France comme à l’étranger, recrute depuis de nombreuses années. Si quelques éditeurs ou studios de développement majeurs font rêver tous les joueurs, des centaines de petits studios, PME et TPE, proposent aussi aux personnes motivées et talentueuses de se lancer dans cette aventure.

Travailler dans le monde du jeu vidéo ne veut évidemment pas dire qu’on passe ses journées à jouer ! Il est essentiel de comprendre la réalité (parfois âpre) des métiers du jeu vidéo. Il existe une très grande variété de professions liées au secteur. Qu’il s’agisse de programmation, de marketing, de vente ou d’activités artistiques, le spectre couvert est large. Autant dire qu’il y a forcément un métier qui peut convenir aux passionnés qui souhaitent se diriger vers ce secteur.

Il est essentiel d’identifier au préalable le domaine d’activités vers lequel se diriger afin d’orienter au mieux sa scolarité.

Voici un rapide aperçu de quelques branches professionnelles qui peuvent mener aux métiers du jeu vidéo, mais pas seulement. Pour chacune d’elles, il existe pléthore de formations. Certaines écoles françaises jouissent d’une aura internationale et il n’est pas rare de trouver des Français un peu partout dans les studios de développement du monde entier.

Enfin, la majorité des métiers présentés dans ce dossier peuvent ouvrir à d’autres secteurs que celui du jeu vidéo. Ainsi, un scénariste pourra tout aussi bien travailler dans le domaine du cinéma, ou de la publicité par exemple. Il en va de même pour un infographiste, un animateur 2D ou 3D, ou encore un sound designer. Un programmeur pourra très bien évoluer dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). De la même manière, un chef de projet, ou un chef de produit pourront travailler dans des secteurs commerciaux très variés et bien différents de celui des jeux vidéo.

Les métiers artistiques ou orientés « création »

Qu’il s’agisse des concept artists, des graphistes 2D ou 3D, des directeurs artistiques, des environment artists, compositeurs, sound designers… de très nombreux métiers du jeu vidéo au sein des studios de développement requièrent des compétences artistiques. Il s’agit de créer des personnages, des décors, des niveaux, des sons, le plus souvent à l’aide d’outils numériques. Ces postes se trouvent au cœur de la création des jeux vidéo.

Les formations artistiques classiques peuvent évidemment mener à ces postes. De nombreuses écoles spécialisées proposent aussi des cursus Bac +3 à +5 afin de développer ses compétences tout en comprenant l’écosystème que représente la création d’un jeu vidéo. Qu’il s’agisse de son, d’image ou d’animation, le CNAM ENJMIN, les Ecoles Emile-Cohl, Mopa,  Georges Méliès ou bien encore l’ICAN sont quelques-uns des très nombreux établissements dispensant ces formations en France.

Les métiers techniques/technologiques

Programmation, ingénierie réseau, analyse de datas, design UX, game design, etc., de nombreux champs d’activités en lien avec les technologies du numérique peuvent mener au jeu vidéo. Ces métiers composent le cœur des équipes techniques de développement.

En France, les cursus de game design ne manquent pas. Ils associent bien souvent une dimension technique (et parfois artistique). Il est essentiel pour le game designer de comprendre toutes les étapes de la création d’un jeu pour en assurer le suivi ou rendre possible, et donc mettre en forme, la vision des artistes et créatifs. L’univers de la création de jeux vidéo possède ses spécificités.

L’école Créajeux propose ainsi un cursus « Programmation spécialisée jeu vidéo » afin de mieux cerner les enjeux dans la réalisation d’un titre. L’Isart, elle aussi, invite les futurs créateurs de jeux à se lancer dans son cursus « Game programming ». De son côté, Gamagora dispense des diplômes « Informatique, programmation et développement de jeux vidéo » ou « Level design ».

De même des cursus de chef de projet spécialisés en jeu vidéo existent, comme chez Gaming Campus, pour tous ceux et toutes celles qui aspirent un jour à devenir game director.

Autant de métiers qui peuvent aussi être appréciés dans d’autres secteurs du numérique et assurent ainsi une certaine polyvalence.

Les métiers du marketing et de la communication

Si les équipes de développement créent les jeux, celles du marketing s’assurent de leur parfaite promotion. Chef de produit, community manager, responsable marketing ou attaché de presse sont quelques-uns des postes-clés dans l’exposition d’un jeu vidéo.

Si certaines écoles proposent des formations spécifiques permettant de mieux cerner les particularités de l’industrie du jeu vidéo, les cursus classiques peuvent aussi permettre de décrocher un emploi dans ces domaines. On se doute qu’une bonne connaissance du secteur est un sérieux atout pour obtenir le job de ses rêves.

Des établissements comme Hétic, IIM, L’Ecole Multimédia dispensent des formations de « Webmarketing et UX », l’IUT de Troyes propose, quant à lui, entre autres, un cursus « Chef de projet stratégie de communication plurimédia ».

Les métiers de la vente

C’est une dimension non négligeable de la chaîne dans l’industrie du jeu vidéo, pour ne pas dire sa finalité : la vente. Que l’on soit responsable de magasin, de rayon, chez un e-tailer (une boutique en ligne), vendeur, responsable commercial chez un éditeur… la commercialisation des produits reste primordiale.

Les formations à la vente classiques peuvent évidemment mener à ces professions même si une spécialisation numérique peut aujourd’hui être exigée.

Outre le secteur du jeu vidéo, les formations à la vente mènent évidemment vers de nombreux domaines d’activités.